Recette de ramen simple et délicieuse

DifficultéFacileTemps total25 mins

Soupe de nouilles japonaises au bouillon de poule et au poulet

  • Des ingrédients faciles à trouver
  • Rapide et facile à préparer
  • Super délicieux
  • Pour 4 personnes

Quelques étapes suffisent pour obtenir une soupe ramen super savoureuse

1. que sont les ramens ?

2. choisir des nouilles ramen

3. ajouter des garnitures selon les goûts

4. bouillon Ramen – aperçu des différents bouillons de base

Notre recommandation pour une recette de ramen simple et super savoureuse :

5. liste des ingrédients

6. instructions de cuisson étape par étape

Que sont les ramens ?

Ramen est le nom d’un plat traditionnel japonais de soupe de nouilles, originaire de Chine. Les nouilles ramen sont préparées dans un bol ramen avec un bouillon de base et différents accompagnements . enrichi .

Au Japon, mais aussi dans de nombreuses autres régions d’Asie, les ramen sont consommés à toute heure du jour et de la nuit. La soupe aux nouilles est appréciée dès le petit-déjeuner et constitue également un délicieux repas principal.

Je vous garantis que vous trouverez bientôt votre recette préférée. Nous vous aidons à avoir une vue d’ensemble et à concocter votre premier délicieux plat de ramen.

Les ramen sont servis avec les bouillons les plus divers. Que ce soit le shoyu, avec sa sauce soja typique et puissante, le miso, fabriqué à partir de fèves de soja fermentées, le shio, au goût de poisson et de sel, ou le tonkotsu, le bouillon à base de viande de porc, chacun a ses préférences.

Mais attention : le facteur de dépendance est très élevé.

Choisir des nouilles Ramen

Le terme Men 麺 se traduit par “nouilles”. Et c’est justement sans ces nouilles que rien, ou presque, ne va au Japon et dans de nombreux autres pays asiatiques sur le plan culinaire.

Il n’est donc pas surprenant qu’il y ait une grande variété de nouilles au Japon. On distingue ici les nouilles séchées et les nouilles fraîches.

Les pâtes séchées ressemblent à nos pâtes italiennes et les pâtes fraîches peuvent également être comparées à nos pâtes fraîches aux œufs ou à nos pâtes de semoule de blé dur.

Les nouilles instantanées sont très populaires au Japon et dans toute l’Asie, et les nouilles cuites à la vapeur sont également très utilisées dans les plats de ramen.

Les différents types de nouilles ramen

Qu’il s’agisse de kansomen, les nouilles ramen séchées, de namamen, les nouilles fraîches, de mushimen, les nouilles à la vapeur, ou d ‘insutanto, les nouilles ramen instantanées, de nombreuses variantes et sous-groupes vous attendent à nouveau dans toutes les catégories.

Ils se distinguent non seulement par leur préparation, mais aussi par leur texture et leur consistance, leur taille, leur forme et même leur utilisation.

Kansōmen 乾燥麺 - Nouilles Ramen séchées

Les nouilles Ramen séchées sont les nouilles les plus populaires pour les soupes Ramen. Ces pâtes ont également l’avantage de pouvoir être achetées en réserve et stockées longtemps, comme les spaghettis et autres.

Les nouilles les plus populaires de ce groupe sont les nouilles soba. Elles sont fabriquées à partir de sarrasin. Dans certains cas, elles sont également composées d’un mélange de farine de blé et de farine de sarrasin. Les nouilles soba sont souvent servies avec une garniture de légumes mélangés et de canard rôti.

Les nouilles udon sont également souvent disponibles sous forme séchée. Ces nouilles sont les variantes les plus épaisses des nouilles ramen. Les nouilles udon sont des nouilles épaisses, blanches et rondes, fabriquées à partir de farine de blé. Ils sont volontiers servis dans une soupe miso corsée. La règle veut que plus les nouilles ramen sont épaisses, plus le bouillon peut être fort. Les nouilles udon s’accompagnent le mieux d’une garniture de légumes, de viande de porc et d’un œuf dur.

Les Sōmen sont des nouilles fines à base de farine de blé. Celles-ci sont également souvent disponibles sous forme séchée. Les nouilles Sōmen peuvent être servies avec toutes sortes de soupes Ramen. Avec les nouilles Sōmen, un nappage au gingembre est un must absolu.

Les nouilles Hiyamugi ne sont pas aussi épaisses que les nouilles Udon, mais plus épaisses que les nouilles Somen. Ils sont fabriqués à partir de blé. Toutefois, ces pâtes sont souvent colorées avec des colorants alimentaires. Ils sont souvent présents dans les soupes ramen en version rose ou verte.

Les harusame sont des nouilles de verre. Ceux-ci se présentent sous différentes épaisseurs et longueurs. Ces nouilles sont un mélange entre les nouilles instantanées et les nouilles séchées. Alors que les nouilles instantanées traditionnelles sont frites et séchées, les nouilles de verre n’ont été que séchées. Mais il faut aussi les arroser d’eau chaude. Les harusame accompagnent toutes les soupes ramen, mais on les préfère dans les soupes plus légères avec des légumes, de la volaille et des jeunes oignons.

Namamen 生麺 - nouilles fraîches

Les nouilles Namamen sont également disponibles dans de nombreux magasins asiatiques. Vous les trouverez au rayon frais. Tout comme les pâtes, les namams peuvent être merveilleusement préparés à la maison. En général, ces pâtes sont composées d’eau, de sel et de farine de blé, ou de sarrasin.

Dans la cuisine japonaise, on utilise aussi volontiers le kansui pour fabriquer les nouilles. Il s’agit d’une eau riche en potassium et en carbone. Cela donne aux pâtes leur arôme typique et aussi une couleur légèrement jaunâtre. En général, on n’utilise pas d’œufs pour les nouilles ramen. Toutefois, si l’on souhaite des nouilles de couleur jaune et que l’on n’a pas de kansui sous la main, il est également possible de réaliser des nouilles avec du jaune d’œuf. Une alternative à l’eau de Kansui est l’eau traditionnelle mélangée à du bicarbonate de soude ou du bicarbonate de sodium.

Les noms devraient toujours être consommés rapidement. Elles ne se conservent que quelques jours au réfrigérateur. Ils sont évidemment meilleurs lorsqu’ils sont consommés le jour même où ils ont été fabriqués.

Les nouilles Shirataki ou Konnyaku, également connues chez nous sous le nom de nouilles Konyak, sont de plus en plus appréciées sous nos latitudes. Ces pâtes sont devenues populaires surtout grâce à l’alimentation low carb. Ces pâtes sont fabriquées à partir du tubercule moulu de la langue du diable. Ces pâtes sont quasiment exemptes de glucides. On les trouve dans une sorte de saumure au rayon frais.

Ces pâtes sont riches en protéines et en fibres. Ils sont blancs à transparents et sont proposés en diverses longueurs et épaisseurs. Les nouilles elles-mêmes ont très peu de goût propre. Il est important de les rincer correctement à l’eau chaude avant de les utiliser. Sinon, elles ont un léger goût de poisson. Les nouilles Shirataki prennent cependant très bien l’arôme de la soupe ramen et devraient surtout être servies avec des bouillons fortement épicés.

Mushimen 蒸麺 - Nouilles à la vapeur

Les nouilles cuites à la vapeur sont disponibles au rayon frais dans des emballages sous vide. Il s’agit de pâtes précuites. Ainsi, il suffit de les plonger quelques secondes dans l’eau chaude, ou même de les mettre immédiatement dans le bol après les avoir rincés, où ils seront arrosés de bouillon chaud.

Les mushimen ont une texture particulièrement belle et ferme. C’est pourquoi ces nouilles sont souvent utilisées au Japon pour les plats de ramen secs, c’est-à-dire sans bouillon. Pour cela, les mishimen sont saisis dans un wok chaud avec des sauces épicées et des légumes. Des nouilles sautées peuvent également être servies avec du bouillon chaud. Le contraste entre les arômes de torréfaction et le bouillon offre également une expérience gustative particulière.

Insutanto Rāmen インスタントラーメン - Nouilles ramen instantanées

Les nouilles instantanées sont le best-seller absolu dans toute l’Asie. Que ce soit au Japon ou dans d’autres pays, ces nouilles sont vendues par portions dans tous les petits supermarchés. Ces nouilles instantanées existent en des milliers de variantes et de saveurs. Les ramen instantanés sont le fast-food asiatique.

Mais les soupes ramen sont aussi souvent servies avec des nouilles instantanées dans les restaurants et les gargotes. Il suffit de les arroser de bouillon chaud, de les laisser infuser un petit moment et de les consommer.

Les pâtes Insutanto sont séchées, frites et à nouveau séchées lors de leur fabrication. Cela les rend particulièrement croustillantes. En Asie, les enfants et les adultes aiment aussi grignoter ces nouilles instantanées entre les repas, comme un substitut asiatique aux chips.

Choisir des nouilles Ramen pour la soupe

Bien entendu, c’est toujours la préférence personnelle qui détermine le choix des nouilles ramen. Si vous ne souhaitez pas préparer vous-même des nouilles ramen fraîches, vous pouvez utiliser des nouilles ramen séchées. Si tu n’as pas de magasin asiatique à proximité, tu peux aussi commander les nouilles ramen en ligne.

En général, les soupes ramen sont des plats rapides. Même les nouilles ramen séchées ont un temps de cuisson très court.

Où peut-on acheter les nouilles Ramen ?

Les pâtes peuvent être achetées dans
boutiques en ligne
peuvent être achetées. Mais vous trouverez également un bon choix de nouilles ramen différentes dans tous les magasins asiatiques. Vous pouvez choisir ici entre des nouilles séchées, fraîches, à la vapeur ou instantanées.

De nombreux supermarchés disposent également d’un rayon de spécialités asiatiques. On y trouve généralement des nouilles en verre, une variante des nouilles séchées et, la plupart du temps, des nouilles instantanées. Même chez les discounters , vous pouvez avoir de la chance plusieurs fois par an lors de la semaine asiatique et trouver des nouilles ramen au goût excellent à petit prix.

Nouilles Ramen
Mettre les nouilles dans l'eau bouillante

En général, 3 minutes de cuisson.

Conseil : suivre les instructions de l'emballage.

Pâtes prêtes à l'emploi

Ne pas rafraîchir les nouilles après la cuisson.

Diapositive précédente
Diapositive suivante

Cuire des nouilles ramen séchées

Les nouilles ramen séchées sont cuites dans de l’eau bouillante comme les pâtes traditionnelles.

Cependant, le temps de cuisson des nouilles ramen est généralement beaucoup plus court que celui des nouilles italiennes.

Suivez toujours les instructions figurant sur l’emballage. En moyenne, les ramens séchés doivent toutefois être cuits pendant environ 3 minutes.

Vous pouvez faire cuire les nouilles ramen dans de l’eau salée. Pour cela, il est préférable d’utiliser du sel marin ou du sel rose de l’Himalaya.

Si vous préférez un goût légèrement sulfureux, ajoutez un peu de Kala Namak, le sel noir de l’Himalaya, à l’eau de cuisson. Vous pouvez également assaisonner l’eau de cuisson avec un peu de sauce soja, de mirin ou de vinaigre.

Dès que les pâtes sont cuites, passez-les au tamis. Ne pas passer les nouilles ramen sous l’eau froide, mais les mettre immédiatement dans le saladier.

Si vous rafraîchissez les nouilles Ramen, vous éliminez l’amidon des nouilles et les arômes ne peuvent plus se mélanger aussi bien avec les nouilles.

Fabriquer soi-même des nouilles Ramen

Pour quatre portions de nouilles ramen, il vous faut 400 grammes de farine de blé et 180 ml d’eau.

Si vous n’avez pas d’eau Kansui à disposition, vous pouvez ajouter une cuillère à café de bicarbonate de soude en poudre à l’eau. Vous pouvez acheter de l’eau Kansui en ligne et dans les boutiques asiatiques bien achalandées.

Renversez la farine de blé, ou de sarrasin, sur la table ou le plan de travail.

Maintenant, ils salent la farine et se font une petite cavité au milieu. Ici, ils versent peu à peu l’eau et la pétrissent toujours rapidement avec la farine. Si la pâte est encore un peu trop friable, ajoutez de l’eau par petites gorgées. La pâte doit être souple et facile à pétrir.

La pâte peut maintenant reposer au réfrigérateur pendant une demi-heure. Ensuite, il faut le pétrir une nouvelle fois.

Il y a 3 façons différentes de travailler la pâte. Nous recommandons d’utiliser une machine à pâtes à la maison ou, si vous n’en avez pas, de couper les pâtes à la main. La manière la plus simple de préparer les nouilles ramen est d’utiliser une machine à nouilles entièrement automatique.

Sur un plan de travail fariné, étalez la pâte et faites-la passer dans la machine à pâtes . Commencez par une épaisseur plus forte et devenez plus mince petit à petit. Ensuite, faites passer les plaques de pâte à travers l’accessoire pour spaghettis. 

Vous pouvez aussi couper les pâtes à la main. Pour ce faire, ils roulent la pâte sans la serrer et coupent les pâtes de l’épaisseur souhaitée du rouleau avec un couteau bien aiguisé.

Si vous avez une Si vous possédez une machine à pâtes entièrement automatique , dans laquelle il vous suffit de verser la pâte, c’est encore plus pratique. Choisissez simplement un accessoire pour pâtes rondes de l’épaisseur souhaitée.

Vous pouvez maintenant plonger immédiatement les pâtes fraîches dans l’eau bouillante et salée. Après une ou deux minutes, les nouilles sont déjà prêtes et vous pouvez les mettre dans le bol de votre soupe ramen.

Recette de nouilles ramen pour 4 portions

- 400g de farine de blé
- 180 ml d'eau
- 1 cuillère à café de bicarbonate de soude en poudre
- Le sel

1ère étape :
Pétrir la pâte

- Pâte sur le plan de travail
- Former une cavité au centre
- Ajouter de l'eau
- Bien pétrir la pâte
- Laisser reposer la pâte au réfrigérateur pendant 30 minutes

Diapositive précédente
Diapositive suivante
2e étape : former les nouilles

- Soit couper avec un couteau
- Ou réaliser avec une machine à pâtes

Cuire des nouilles ramen fraîches

- ne nécessitent que 2 minutes

Diapositive précédente
Diapositive suivante

Accompagnements Ramen pour le plat de soupe Ramen

Outre les nouilles et le bouillon, les garnitures utilisées sont une caractéristique déterminante des ramen et apportent la touche finale à la soupe.

Nori 海苔 ou のり algues grillées

L’algue nori est une algue fluviale particulière. Pour être consommée, cette algue est séchée et pressée. C’est la torréfaction qui donne à l’algue nori son goût typique. Les algues nori sont généralement commercialisées sous forme de feuilles. Beaucoup de gens connaissent également les algues nori pour les avoir utilisées dans la fabrication de sushis. Mais ces algues vertes et rouges spéciales ne doivent pas non plus manquer dans la soupe ramen. Il existe environ 30 algues différentes qui peuvent être transformées en algues nori.

Les algues nori séduisent par leur arôme particulièrement doux. Cela vient du fait qu’il s’agit d’algues d’eau douce qui poussent surtout dans les estuaires. Grâce à la torréfaction, les nori ont également un léger goût de noisette et un arrière-goût subtilement sucré. Ils assurent un merveilleux équilibre dans les ramens.

Les algues nori sont disponibles dans tous les magasins asiatiques ou en ligne. Il est important de toujours conserver la nori dans un endroit sec et hermétiquement fermé. Rien qu’avec l’humidité de l’air, les algues peuvent devenir très vite friables. Si cela devait arriver, vous pouvez hacher très finement les algues nori et les utiliser pour l’assaisonnement.

Les algues nori sont toujours déposées sur les ramen juste avant d’être servies. Ainsi, le délicieux croustillant est préservé.

Nori au sésame

Negi ネギ Oignons de printemps

Cet oignon poireau ne doit pas non plus manquer dans un plat de ramen. L’oignon Negi est nettement plus doux qu’un oignon traditionnel. Elle séduit par son piquant épicé mais digeste. Le negi est très aromatique et a le même parfum que la ciboulette puissante.

Les ramen sont parsemés de fins anneaux de negi. Pour les ramen, on utilise aussi bien les parties blanches que les parties vertes de l’oignon de printemps. Alors que les parties blanches du nègue sont ajoutées au bouillon, les anneaux verts de l’oignon de printemps servent de décoration savoureuse.

Conseil d’achat : les oignons Negiz sont souvent présentés dans les magasins asiatiques comme des oignons d’hiver.

Shinachiku 支那竹 pousses de bambou marinées

Les pousses de bambou ont une grande valeur dans tout l’espace asiatique. Pour les plats de ramen, on utilise volontiers les shinachiku, des pousses de bambou marinées. On les fait mariner dans un léger bouillon de vinaigre ou on les fait fermenter avec du sel. Ces deux variantes rendent les pousses de bambou tendres et digestes.

Les shinachiku confèrent aux ramen une note légèrement acidulée. C’est très important dans la culture alimentaire japonaise. Chaque plat devrait être parfaitement équilibré ici. Cela signifie que dans chaque plat, il faut associer des composants sucrés, salés, acides, épicés et aussi amers ou terreux.

De plus, les pousses de bambou ont un léger croquant. Mais les Japonais apprécient également les bienfaits des pousses de bambou sur la santé. Les pousses de bambou fournissent de nombreuses vitamines et sont très riches en fer. En revanche, ils contiennent peu de glucides et peu de calories. Les pousses de bambou ont également un léger effet drainant et sont détoxifiantes.

Thon

Comme pour les sushis, le thon est le must absolu des ramens japonais. Pour les ramen, le poisson est coupé en tranches très fines et arrosé de bouillon chaud. C’est suffisant pour une cuisson parfaite.

Le poisson est également souvent mariné au préalable. Vous pouvez ainsi donner au poisson la note que vous préférez. Si vous aimez les plats épicés, choisissez une marinade à base de piment. Traditionnellement, on utilise aussi volontiers une sauce soja sombre et sucrée pour mariner. Vous pouvez également opter pour du thon fumé.

Yakibuta 焼豚 Jambon de porc

Pour le yakibuta, la viande de porc est cuite dans un bouillon fort avec de la sauce soja. Pour les ramen, ce jambon de porc particulier est ensuite découpé en fines tranches.

Le yakibuta confère aux ramen la note salée souhaitée. Accompagné d’une belle portion de jambon de porc, ce plat de ramen devient un excellent plat principal rassasiant. Si vous souhaitez préparer vous-même le jambon de yakibuta, vous devez laisser mijoter la viande de porc pendant plusieurs heures. Vous pouvez ainsi également contrôler vous-même l’intensité et expérimenter avec diverses sauces soja.

Chāshū チャーシュー ou 叉焼 viande de porc rôtie ou bouillie

Le Chāshū est également de la viande de porc, qui est absolument populaire au Japon. Toutefois, pour Chāshū, le porc est grillé ou braisé. Mais pour les ramen, il est également coupé en petites tranches de la taille d’une bouchée.

La viande de porc séduit par ses superbes et puissants arômes grillés. Pour le Chāshū, on utilise volontiers un morceau de viande de porc joliment persillé. La poitrine de porc est excellente à cet effet. Celui-ci doit être correctement mariné avant d’être rôti ou braisé. Il est préférable de laisser la viande mariner toute une nuit dans la marinade. Pour la marinade, utilisez de préférence une pâte à base de gingembre, de mirin, de miel, de sauce soja, de poivre, d’oignon de printemps, de saké et d’ail.

Épinards

Pour les ramen, on utilise des feuilles d’épinards. Pour cela, optez de préférence pour des épinards jeunes et tendres ou des bébés épinards en feuilles. Les bébés épinards sont généralement posés crus sur les ramen et simplement arrosés de bouillon chaud. Si vous souhaitez faire cuire un peu les épinards, vous pouvez les blanchir légèrement au préalable dans un peu de bouillon.

Les feuilles d’épinards apportent des accents légèrement âpres, amers et terreux aux ramen. En outre, la couleur est également très importante. En Asie, on aime les plats colorés. C’est pourquoi les feuilles d’épinards ne sont pas cuites longtemps afin de conserver leur couleur verte intense.

Maïs

Le maïs est également un ingrédient important dans les ramen. Il se présente sous les formes les plus diverses. Dans les ramen, on utilise soit du maïs doux jaune, soit du maïs blanc ou noir.

De plus, les petits épis de maïs pour bébés sont souvent coupés en rondelles et placés sur les ramen. Les grains de maïs ou les épis doivent être cuits à la vapeur au préalable. Ensuite, on les fait brièvement revenir dans un peu de beurre et un soupçon de sucre de palme avant de les mettre dans le bol à ramen.

Champignons shiitaki

Le champignon shiitaki est très aromatique et très apprécié dans toute l’Asie. Le champignon a un goût très intense et incomparable. Le champignon shiitaki est riche en vitamines et est considéré comme un super-aliment en Asie. Il renforce le système immunitaire, protège les vaisseaux sanguins et le cœur et contient en outre peu de calories.

Les champignons shiitake sont désormais disponibles en Allemagne dans de nombreux supermarchés et même dans les magasins discount. Vous trouverez également ces champignons frais dans les magasins asiatiques. On utilise aussi volontiers des shiitakés séchés. Il faut toutefois les faire tremper dans l’eau avant de les utiliser.

Au Japon, le champignon est généralement utilisé cru et coupé en fines tranches sur les ramen. Ensuite, on verse le bouillon chaud sur le shiitaki. Le champignon est toutefois plus digeste s’il est brièvement saisi à feu très vif avant d’être utilisé.

Œufs de poule et compagnie marinés dans la sauce soja

Pour cette variante, les œufs de poule sont cuits et conservés dans la sauce soja. Cela leur donne une note très forte et salée. Vous pouvez également aromatiser les œufs de poule avec un goût sucré. Pour cela, il suffit d’utiliser une sauce soja sombre et sucrée pour faire mariner les légumes.

Les œufs de poule dits “de 100 ans” sont également souvent utilisés pour les ramen. Pour ce faire, elles sont marinées pendant plusieurs jours avec leur peau. La marinade pénètre à travers la peau et le blanc d’œuf devient noir et prend un aspect gélatineux. Le jaune devient également noir et crémeux.

Les œufs de poule sont découpés en fentes ou en tranches et placés sur les pâtes. Les œufs de poule n’ont pas seulement un rôle gustatif et visuel dans les ramen. En Asie, ils sont également un signe de prospérité et de santé.

Pour les ramen, on utilise aussi bien des œufs de poule que des œufs de cane ou encore les petits œufs de caille. Les œufs de caille sont généralement frits dans de la pâte à frire et ajoutés à la soupe ramen.

Œuf de poule, de canard ou de caille

Les œufs de poule, de canard ou de caille agrémentent souvent les ramens, même crus. Pour cela, il suffit de verser l’œuf de poule dans le bouillon bouillant et de le battre. Souvent, les œufs de poule sont préalablement battus avec de la sauce soja, de l’ail et du gingembre.

Kamaboko 蒲鉾 chair de poisson en purée pressée en forme et cuite à la vapeur

Le kamaboko peut être comparé au surimi. Il s’agit d’une farce à base de chair de poisson blanc, qui est pressée pour obtenir certaines formes, puis cuite à la vapeur ou bouillie. Ainsi, le kamaboko peut être placé tel quel dans le ramen et n’être recouvert que de la soupe chaude.

Pour les ramen, il existe au Japon une multitude de kamabokos différents. Ils sont également volontiers colorés avec des colorants alimentaires. Ils sont également très appréciés sous forme de boules, de rondelles ou de poissons. Pour les enfants, il y a des kamabokos avec des visages de smiley souriants.

Le kamaboko a un goût de poisson doux et légèrement sucré. Vous trouverez les kamabokos dans tous les magasins asiatiques. Vous les trouverez au rayon frais ou surgelés.

Poulet

Le poulet est très apprécié en Asie. C’est pourquoi le poulet est également très apprécié dans les ramen. Le poulet est préalablement cuit à la vapeur, bouilli ou rôti, puis découpé en fines tranches. Comme tous les ingrédients d’une soupe ramen, le poulet est placé sur les nouilles en morceaux de la taille d’une bouchée.

Vous pouvez auparavant faire mariner le poulet à votre convenance. Là encore, une marinade à base de sauce soja, de gingembre, de miel et d’ail convient parfaitement.

Bouillon Ramen - Aperçu des différents bouillons de base

Les soupes ramen se composent de bouillons, de nouilles et d’accompagnements.

Les bouillons sont tout aussi importants que les garnitures parfaitement choisies et combinées. Ici aussi, les soupes les plus diverses sont utilisées pour les ramen les plus variés.

Les bouillons de base des ramen se distinguaient par l’utilisation d’acteurs principaux différents à chaque fois dans la préparation. Les bouillons de ramen se différenciaient également par leur couleur et leur intensité. Un amateur de ramen averti peut déjà reconnaître à la couleur et à l’odeur quel bouillon a été utilisé pour chaque plat.
  1. Le mystère du bouillon de base dans les ramens
  2. Les différents types de bouillons – fabrication et contenu

Le secret du bouillon de base des ramen

Le secret des bouillons de base est qu’ils mettent très bien en valeur leur protagoniste principal. Dans le cas du ramen shoyu, il est évident que la sauce soja est la star de cette soupe claire. Dans les ramen miso, la pâte de soja fermentée brille dans le bouillon. Les ramen Shio racontent, par leur goût et leur odeur, que des poissons et des fruits de mer ont été utilisés pour leur préparation. De même, ce bouillon peut être à dominante salée. Le bouillon pour tonkotsu ramen semble déjà un peu plus trouble visuellement. Ce bouillon de base est fabriqué à partir d’os de porc, il est certes clair, mais séduit par son goût intense.

La raison pour laquelle les soupes Ramen ont toujours un goût différent est que les bouillons sont toujours servis avec des nouilles différentes et avec une énorme variété de garnitures. Ainsi, vous pouvez facilement déguster une soupe ramen différente chaque jour de l’année et avoir toujours de la variété pure sur votre table. Que ce soit avec les nouilles au soma, les nouilles soba, les nouilles instantanées Ramen ou les nouilles Udon, celles-ci se distinguaient déjà par leur goût, leur taille, leur longueur et aussi leur texture. Vous préparez toujours les bouillons et les pâtes séparément et il ne vous reste plus qu’à laisser tremper brièvement les pâtes dans les bouillons avant de les servir. Ensuite, les nappages sont dressés. Vous pouvez couper la viande en fines tranches, hacher finement les légumes et les herbes et les ajouter aux nouilles avec d’autres garnitures de ramen pour un bel effet visuel.

Un autre secret des nouilles ramen est qu’une grande importance est accordée à l’aspect visuel. Chaque soupe ramen est une petite œuvre d’art en soi. En Asie surtout, on veille à ce que la soupe ramen offre non seulement des arômes à couper le souffle et des saveurs différentes, mais aussi que plus la soupe ramen est colorée, plus elle est de qualité.

Différents types de bouillons Ramen - fabrication et contenu

Maintenant, vous voulez bien sûr savoir comment réaliser les différents bouillons Ramen et aussi quels toppings et accompagnements se marient le mieux avec les différents bouillons de base.

Bouillon Shio - Ingrédients et préparation

Shio se traduit par “sel”. C’est pourquoi il est clair au premier coup d’œil que ce bouillon est un bouillon salé. Le sel marin est le principal ingrédient de cette soupe. Le bouillon est en outre préparé avec des poissons ou des fruits de mer.

Vous pouvez préparer un bouillon shio à partir de têtes de poisson, de carcasses, d’arêtes, d’ailerons, de sections et de coquilles de divers crustacés comme les crabes, les crevettes, les langoustes et autres. Ces ingrédients sont brièvement saisis, on ajoute de l’eau et on assaisonne avec du sel marin. Il est préférable de laisser mijoter les poissons et les fruits de mer pendant des heures, jusqu’à ce que les dernières saveurs soient retirées des carcasses et autres.

Différentes sortes de légumes sont également cuites avec les poissons et les animaux marins. Les carottes, le céleri-branche et le persil-racine donnent également une saveur particulière à la soupe.

La soupe Shio peut être plus claire ou plus dorée, selon sa préparation. Elle peut avoir un goût plus ou moins intense, mais c’est toujours le goût salé qui doit être au centre. Maintenant, le délicieux Recette de Shio-Ramen et savourer l’expérience gustative unique. 

Bouillon Shoyu - Ingrédients et préparation

Shoyu se traduit par sauce soja. Ainsi, l’acteur principal de ce bouillon de ramen est cette sauce salée et sombre. Il est toutefois important de noter que dans une soupe shoyu, il ne faut pas simplement ajouter de la sauce soja à un bouillon déjà prêt. Il s’agirait d’une variante très rapide et peu coûteuse. Mais celui qui a goûté une fois un vrai bouillon shoyu n’oubliera jamais la différence.

Pour préparer le bouillon shoyu, on prépare des os et des légumes. En règle générale, les os de poulet et les carcasses sont utilisés pour les soupes shoyu. Toutefois, dans certains cas, des os de porc ou de bœuf peuvent être ajoutés. Les os sont légèrement grillés avec les légumes. On utilise ici aussi des carottes, du céleri, des racines de persil et des oignons. Verser de l’eau sur le tout et assaisonner immédiatement et généreusement avec la sauce soja. La sauce soja peut ainsi développer toute sa saveur. Celui-ci devient encore plus intense lorsque le bouillon est laissé à réduire pendant des heures.

La soupe shoyu a une couleur brun clair à brun foncé et il s’agit néanmoins d’un bouillon clair. Cela signifie qu’elle ne doit pas être opacifiée par le lait. En termes de goût, elle peut varier entre le salé et le sucré, selon la sauce soja utilisée. Ceux qui n’aiment pas trop le salé se tourneront ici vers les sauces soja extra foncées, puissantes, mais plus sucrées. Le mieux est de goûter la sauce soja pure avant de l’utiliser, vous aurez ainsi déjà une idée de la direction que prendra la soupe. Vous pouvez également combiner plusieurs sauces soja et créer ainsi votre propre goût. Nous avons rassemblé pour vous une délicieuse recette de ramen shoyu à réaliser.

Bouillon Miso - Ingrédients et préparation

Le bouillon miso est une soupe agrémentée de pâte miso. La pâte miso est une pâte d’assaisonnement à base de fèves de soja fermentées. Le goût de cette pâte est très aromatique, intense avec une légère acidité due au processus de fermentation. Mais ne vous inquiétez pas, le miso est délicieux et très sain. Grâce au processus de fermentation, la pâte miso a un fort effet probiotique et est très digeste. En cas de maux d’estomac, de rhume ou d’autres maladies, même si l’on a un “hang-over” au Japon ou si l’on souffre d’un chagrin d’amour, une bonne soupe miso est servie sur la table.

Le bouillon miso peut être soit clair, soit trouble. Cela vient du fait que l’on utilise toujours comme base un bouillon shio, shoyu ou tonkotsu. La pâte de miso est incorporée dans ces bouillons déjà prêts.

Dans les épiceries asiatiques, vous trouverez un grand choix de pâtes miso. On les trouve généralement dans de petits récipients en plastique. La pâte miso se conserve très longtemps au réfrigérateur, mais aussi au sec et à l’abri de la lumière. Les pâtes miso varient de très salées à crémeuses et sucrées. Certaines ont une note piquante et d’autres séduisent par leurs arômes de fumée. Vous n’avez qu’à vous laisser tenter par l’offre et trouver votre pâte miso préférée.

La pâte miso permet également d’assaisonner de nombreux autres plats. Utilisez-les simplement pour assaisonner tous les plats à la place du sel et de la sauce soja. Cependant, il est conseillé de commencer à doser progressivement. Commencez toujours par une demi-cuillère à café de pâte et goûtez de temps en temps. Suite à plusieurs demandes, nous avons élaboré une délicieuse recette de ramen au miso.

Tonkotsu Ingrédients et préparation

Le bouillon Tonkotsu est clair, mais toujours laiteux et trouble, ce n’est pas un défaut, c’est voulu. La soupe Tonkotsu est préparée à partir d’os et de viande de porc. Celles-ci sont cuites dans l’eau pendant plusieurs heures. Le collagène et la graisse sont ainsi retirés des os et de la viande. C’est ce qui donne à ce bouillon son aspect typique. Vous devez d’abord faire bouillir les os dans l’eau, puis les laisser mijoter pendant plusieurs heures.

Si le bouillon Tonkotsu refroidit, il faut absolument qu’il se solidifie en gelée. C’est un signe évident de qualité de ce bouillon. Si la soupe reste liquide même au réfrigérateur, c’est le signe que le collagène n’a pas été extrait suffisamment longtemps des os et de la viande. Le temps de cuisson moyen d’une soupe tonkotsu est d’environ dix heures. Notre recette préférée de ramen tonkotsu à réaliser.

Chaque famille a sa recette secrète

Comme pour nos plats traditionnels, chaque famille a sa propre façon de préparer les soupes ramen. Ces recettes sont transmises de génération en génération.

Les nombreuses boutiques de ramen en Asie font également la promotion de la “meilleure recette familiale” du pays. Les recettes varient également selon les régions. Les différentes régions privilégient également des bouillons spécifiques.

Sur Honshu, la plus grande île japonaise, le bouillon shoyu est particulièrement apprécié. Les soupes miso sont servies presque tous les jours, surtout dans le nord du pays, où il fait plus froid. Ici, les ramens miso font partie intégrante d’un petit déjeuner traditionnel, pour bien commencer la journée en se réchauffant les jours de grand froid. Les ramen Shio sont originaires de la région de Hakodate. À Kyūshū, le bouillon Tonkotsu est particulièrement populaire, bien que le bouillon à base de porc soit l’un des préférés dans tout le pays.

Vous pouvez également toujours donner aux bouillons un goût tout à fait personnel. Le gingembre, par exemple, ne doit pas manquer dans les bouillons. Le gingembre a une note légèrement piquante, et également des propriétés bénéfiques pour la santé. Le gingembre a un effet antibactérien et a un effet positif sur le système cardiovasculaire.

Les racines de coriandre sont également très appréciées dans les bouillons. Celles-ci donnent aux soupes le goût typique de la coriandre, sans l’arrière-goût souvent légèrement savonneux. Si vous n’aimez pas la coriandre, vous pouvez utiliser des racines de persil. Pour saupoudrer les soupes, vous pouvez également opter pour du persil haché au lieu de la coriandre.

Les saveurs de champignons sont également très appréciées dans les bouillons Ramen. Traditionnellement, en Asie, on utilise bien sûr des champignons shiitake. Vous les trouverez fraîches dans tous les supermarchés bien achalandés. Dans les épiceries asiatiques, vous trouverez également les champignons shiitake en version séchée. Les champignons séchés conviennent parfaitement à la cuisson des bouillons Ramen.

Il est préférable de toujours préparer les bouillons de base Ramen en grandes quantités. Vous pouvez les congeler facilement par portions et les sortir du congélateur lorsque vous en avez besoin. Vous réaliserez ainsi en peu de temps une délicieuse soupe ramen. Il suffit de verser de l’eau chaude sur les nouilles instantanées et de les laisser reposer quelques instants. Des légumes frais, de la viande finement coupée, rôtie ou cuite, un demi-œuf à la coque et des herbes fraîches, et voilà une excellente soupe ramen de style asiatique, qui n’est pas seulement délicieuse les jours de grand froid.

Liste des ingrédients

Préparation10 minsCuisson15 mins

Recette pour 4 personnes

 1 c-à-c Öl
 1 l Hühnerbrühe (falls möglich selbstgemacht)
 200 g Huhn
 50 g Mais
 2 Knoblauchzehen
 1 Ingwer (Daumengroß)
 3 c-à-s Sojasauce
 2 c-à-s Mirin
 200 g Ramen Nudeln
 4 Eier
 2 Frühlingszwiebeln

Préparation

1

Hühnerbrühe mit Wasser ansetzen.

2

Knoblauch und Ingwer schälen und klein hacken.

3

Öl in einer Pfanne zusammen mit dem Knoblauch und Ingwer leicht anbraten.

4

Hühnerbrust in scheiben schneiden und zu der Pfanne hinzugeben. 3 Minuten scharf anbraten.

5

Nach 3 Minuten: Mirin, Sojasauce und Hühnerbrühe zu dem Huhn, Knoblauch und Ingwer in den Topf geben. Alles gut verrühren und die Brühe leicht köcheln lassen. 10 Minuten köcheln lassen.

6

Nudeln in einem separaten Topf kochen und dabei die Anleitung der Nudelverpackung beachten. Beim abschütten darauf achten, dass die Nudeln sofort mit kalten Wasser abgeschreckt werden, um den Kochprozess schlagartig zu unterbrechen.

7

Eier 6 1/2 Minuten kochen. Danach direkt kalt abschwenken und die Eier schälen.

Tipp: Am besten die Eier schon einen Tag vorher kochen und in Sojasauce einlegen.

8

Frühlingszwiebeln klein schneiden und für wenige Minuten zusammen mit dem Mais mit der Brühe köcheln lassen.

Frühlingszwiebeln für Ramen Suppe

9

Eier längs halbieren.

10

Zuerst werden die Nudeln in eine Schüssel gegeben und die Brühe darüber gegossen, danach wird die Suppe mit den Beilagen garniert.

11

Halbierte Eier auf die Nudeln geben und fertig ist die super leckere Suppe.

Bol japonais typique

Des conseils pour que la soupe soit encore meilleure !

  • Consommez impérativement la soupe chaude
  • Au Japon, il est courant de siroter la soupe en la mangeant
  • Achetez un beau bol à ramen japonais. La soupe n’en sera que meilleure !

Autres recettes de soupes